Entrepreneur en situation de handicap : comment financer son activité ?

Il peut s’avérer difficile de savoir comment financer son activité lorsqu’on est entrepreneur ou freelance handicapé. Voici quelques conseils sur la recherche de financements pour pérenniser son activité en tant que Travailleur Indépendant Handicapé – TIH –

Je suis entrepreneur en situation de handicap: Quels sont mes besoins en termes de financement ? 

Il est d’abord nécessaire de définir quels sont vos besoins en termes de financement. Votre financement va-t-il servir à financer un investissement, de la compensation du handicap ou un besoin de fonds de roulement ? 

Si votre besoin de financement est relatif à un investissement, il sera généralement plus pertinent de solliciter des financements de types dettes ou actions, voire des financements hybrides. 

Si vous avez plutôt besoin de financement pour un fonds de roulement structurel ou dans la durée, le même raisonnement peut s’appliquer. Il est intéressant de noter que le financement par dette est souvent plus adapté.

Quand on parle de financement de dette, il peut s’agir :

  • d’un prêt classique
  • ou de crédit
  • ou de dette fournisseur négociée

Enfin, la subvention sera en général le plus adaptée si vous avez un besoin de dispositif de compensation du handicap. Cela peut passer par une demande auprès de l’Agefiph ou par la mobilisation de la Reconnaissance de Lourdeur du Handicap. 

Entrepreneur en situation de handicap : quelles démarches dois-je effectuer pour financer mon activité ? 

Selon le montant de financement demandé, vos démarches ne seront pas les mêmes.

Si votre besoin de financement est inférieur à 10 000 euros, une démarche auprès d’une banque ou d’un financeur institutionnel ne sera pas forcément adaptée. Au contraire, un financement par subvention, par votre réseau proche ou par crowdfunding par des acteurs comme Ulule pourrait suffire.

Pour financer votre activité en utilisant plusieurs dizaines de milliers d’euros, les financeurs de type Réseau Initiative ou BPI peuvent être assez adaptés et il est souvent possible de contracter des prêts.

Dans certains cas, les régions peuvent approuver certains financements par subventions sur certains projets. Bien entendu, le critère du projet sera majeur. Si vous répondez à un enjeu prioritaire pour le financeur, vous aurez des chances d’obtenir un financement. Si ce n’est pas le cas, cela pourrait être beaucoup plus difficile. 

Finalement, pour un financement de plusieurs centaines de milliers d’euros, la démarche la plus fréquente sera probablement le financement en actions, par une levée de fonds auprès d’un fonds d’investissement. Cela pourrait également se faire par dette si vous avez déjà une taille d’entreprise significative.

Enfin, il existe des plateformes de financement participatif (LITA.co) qui pourraient vous permettre de financer des projets de plusieurs centaines de milliers d’euros. Pour les financements de ces montants, vous serez le plus souvent accompagné par des conseillers, qu’il s’agisse de banques ou non. 

Entrepreneur handicapé : comment financer son activité ?
Entrepreneur handicapé : comment financer son activité ?
TIH financer son activité

Les conseils de Linklusion pour financer son activité lorsque je suis entrepreneur ou freelance handicapé

Maîtriser son calendrier

1) Une recherche de financement doit se faire au bon moment.

C’est-à-dire environ 6 mois avant que le besoin ne devienne vraiment critique.

Il faut que vous ayez suffisamment anticipé :

  • pour laisser aux financeurs suffisamment de temps d’instruction du dossier
  • mais aussi pour vous donner la possibilité d’en contacter plusieurs et ainsi d’avoir le choix.

Pour autant, lancer votre recherche trop en avance peut aussi donner à vos interlocuteurs l’impression que vous n’avez pas encore besoin de financement. 

2) Il est aussi important de s’organiser car vous aurez probablement besoin de faire aboutir plusieurs démarches en parallèle afin d’obtenir un financement.

Ce sera par exemple probablement le cas d’un prêt pour lequel vous aurez au moins un dossier à constituer auprès du prêteur et un autre dossier de garantie (ou assurance) de prêt. Il est aussi de plus en plus fréquent de devoir constituer un troisième dossier si vous optez pour un cofinancement.

Préparer ses démarches 

Il est aussi nécessaire de préparer vos démarches en avance. En effet, vous serez plus efficace si vous arrivez face à un financeur avec un compte de résultat prévisionnel sur au moins 3 ans et un plan de trésorerie sur au moins 1 an.

Pour mémoire, le compte de résultat est une vision de vos recettes et dépenses, ce qui permet de déterminer la pertinence de votre modèle économique. La vision encaissements et décaissements de votre plan de trésorerie permet de déterminer vos besoins de financement dans le temps. 

Être accompagné pour financer son activité lorsque l’on est entrepreneur handicapé

En effet, il peut être utile de se faire accompagner par des professionnels. Ils sont nombreux à pouvoir le faire ! Par exemple, votre comptable dès lors que vous envisagez un financement inférieur à 100 000 euros.

Dans notre réseau proche, nous avons l’expérience d’une collaboration avec le Réseau Initiative, qui fournit des accompagnements gratuits et de qualité. Dans le domaine, vous pouvez également solliciter des conseils auprès de réseaux tels que BGE, l’ADIE ou Initiative France. 

Avoir un projet neuf 

Il est nécessaire de garder à l’esprit que les financeurs auront presque toujours une préférence pour le financement d’un projet neuf, plutôt que le financement d’un problème de trésorerie issu d’un projet en cours d’exécution.

Dans ce cadre, prévoyez des aléas/de légères marges de manœuvre dans votre budget. Autrement dit, construisez votre projet sur un scénario qui ne soit pas trop optimiste. 

Entrepreneur en situation de handicap : un dernier conseil !

Certains types de handicap peuvent rendre l’obtention d’une assurance de prêt assez complexe. Aujourd’hui, il n’existe pas encore de solution qui s’adapte efficacement à tous les profils d’entrepreneur en situation de handicap.

Travailleur Indépendant Handicapé
entrepreneur handicape et ses collègues
ordinateur d'un entrepreneur handicape qui explique comment financer son activité

Pour conclure, nous pouvons résumer notre article pour les travailleurs indépendants handicapés en trois conseils :

Anticipez et définissez vos besoins, construisez des outils de prévision financière, et faite-vous accompagner par des professionnels !

N’hésitez pas à visionner notre module TIH-Learning consacré au financement, qui introduit les différentes notions et modalités de financement. 

Vous pouvez aussi consulter nos derniers articles sur :

Comment communiquer et marketer mon activité

Comment parler de son handicap avec ses clients


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LETTRE D’INFORMATION