AAH, déconjugalisation, loi pour l’emploi : les propositions des candidats aux présidentielles 2022 concernant le handicap

Déconjugalisation de l’AAH, loi handicap, emploi, statut des aidants, inclusion à l’école… On vous détaille les propositions concernant le handicap des candidats pour les présidentielles 2022 !

Le 23 mars dernier, les candidats à l’élection présidentielle 2022 et leurs représentants ont évoqué leurs propositions de projets et de loi concernant le handicap pendant Handébat 2022: le débat qui met le handicap au cœur de l’élection présidentielle à la Maison de la Radio. Les sujets abordés concernant le handicap étaient nombreux :  loi pour l’emploi, AAH, inclusion, accessibilité…

Cette initiative a été organisée par plusieurs associations : l’ADAPT, la FÉDÉEH 100% handinamique et l’APHPP (L’Association pour la Prise en compte du Handicap dans les Politiques Publiques et Privées). 

Avec actuellement 12 millions de personnes en situation de handicap en France, la question du handicap est plus que jamais d’actualité.

L’occasion pour Linklusion de recenser les propositions les plus précises et/ou innovantes des candidats sur le sujet du handicap. Ce recensement est forcément partiel. Nous comptons sur nos lecteurs pour apporter des éléments factuels supplémentaires, ainsi que pour donner leurs avis (avec courtoisie). 

Élection présidentielle 2022 propositions handicap : aah, déconjugalisation et loi handicap pour les TIH
Emmanuel Macron (La République en marche)
Élection présidentielle 2022 propositions handicap : aah, déconjugalisation et loi handicap pour les TIH
Marine Le Pen (Rassemblement National)
Élection présidentielle 2022 propositions handicap : aah, déconjugalisation et loi handicap pour les TIH
Yannick Jadot (Europe Écologie Les Verts)

La déconjugalisation et la revalorisation de l’AAH, une loi qui favoriserait l’emploi des travailleurs en situation de handicap

La déconjugalisation de l’AAH est une mesure réclamée depuis longtemps par les associations de lutte pour les droits des personnes en situation de handicap. Chez Linklusion, nous estimons que la déconjugalisation serait bénéfique pour les Travailleurs Handicapés (TH) souhaitant créer leur activité et devenir ainsi auto-entrepreneur en situation de handicap.

Tous les candidats, à l’exception d’Emmanuel Macron, proposent de “déconjugaliser” l’AAH – Allocation aux Adultes Handicapés. Ainsi, les revenus du conjoint ne seraient plus pris en compte dans le calcul de l’AAH.

Sophie Cluzel, représentante d’Emmanuel Macron, a expliqué : « c’est une prestation sociale qui suit exactement la même ligne que toutes les autres prestations sociales, c’est-à-dire que quand on est en couple, on prend les revenus du couple, comme pour le revenu de solidarité active (RSA), comme pour l’AAH, comme pour l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA) ».

Certains candidats ont aussi le projet de revaloriser l’AAH, c’est le cas par exemple de Marine Le Pen, Yannick Jadot et Nathalie Arthaud. 

D’autres candidats ont précisé le niveau de cette revalorisation. Pour Nicolas Dupont-Aignan l’augmentation serait de 160€. Jean-Luc Mélenchon et Philippe Poutou aimeraient élever le montant de l’AAH au niveau du SMIC

Pour rappel, le montant maximal de l’AAH est actuellement fixé à 903,6€

Le statut des aidants familiaux 

Les candidats ont aussi donné leur avis concernant le rôle des aidants familiaux

Nicolas Dupont-Aignan a pour projet de mettre en place des mesures de soutien aux aidants en entreprise. Il envisage aussi de “revoir les conditions d’octroi de l’allocation de l’éducation de l’enfant handicapé (AEEH)”. 

Eric Zemmour veut, quant à lui, créer un statut pour les aidants qui leur permettraient d’avoir des congés payés et un droit au répit. 

Jean Lassalle (Résistons) a pour but une revalorisation du salaire et du statut des aidants. Valérie Pécresse (Soyons Libres !) voudrait permettre aux aidants un aménagement de leur vie professionnelle.

Jean-Luc Mélenchon voudrait créer un statut d’aidant familial avec “une rémunération réelle, une formation adaptée au handicap de la personne aidée, l’organisation de période de congés et/ou de repos, l’attribution des heures d’aide extérieure en cas de maladie ou d’indisponibilité”.

Marine Le Pen, elle, voudrait prolonger la durée des aides destinées aux aidants. Elle voudrait notamment porter à douze mois le congé des aidants sur l’ensemble de leur carrière. Elle envisage de créer une indemnité mensuelle de 300 € « pour toute personne faisant le choix de vivre au domicile d’un proche dépendant ou de l’accueillir chez elle pour se consacrer pleinement à son accompagnement ».

Élection présidentielle 2022 propositions handicap : aah, déconjugalisation et loi handicap
Nathalie Arthaud (Lutte Ouvrière)
Élection présidentielle 2022 propositions handicap : aah, déconjugalisation et loi handicap
Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France)
Élection présidentielle 2022 propositions handicap : aah, déconjugalisation et loi handicap
Jean-Luc Mélenchon (La France Insoumise)

L’inclusion à l’école 

Certains candidats sont favorables à davantage d’établissements spécialisés et d’autres à une intégration et un accompagnement dans des écoles traditionnelles.

Nicolas Dupont-Aignan aimerait augmenter le nombre d’instituts médico-éducatifs (IME). 

Eric Zemmour propose un accompagnement et une scolarité en milieu adaptélorsque cela est nécessaire”. Il promet aussi la formation de 50 000 accompagnants supplémentaires dans les écoles. 

Marine Le Pen propose un “grand plan” sur l’accès à la scolarité pour les enfants en situation de handicap.

Anne Hidalgo a pour projet de mettre en place un « projet d’école inclusive avec une formation renforcée pour l’ensemble du personnel de l’Éducation nationale. Fabien Roussel propose la création de 90 000 postes d’accompagnants d’élèves touchés par le handicap avec “un salaire digne et une formation ambitieuse”.

Valérie Pécresse et Jean Lassalle, envisageraient de former et revaloriser les accompagnants en situation de handicap.

Jean-Luc Mélenchon propose lui d’augmenter le nombre d’enseignants référents pour la scolarisation des élèves touchés par le handicap. L’objectif garantir un suivi individuel et de qualité. 

Emmanuel Macron voudrait augmenter jusqu’à 35 heures le temps de travail des accompagnants des élèves en situation de handicap afin de mieux aider les enfants. 

Yannick Jadot aimerait quant à lui garantir l’accès aux études supérieures pour les personnes en situation de handicap. 

Les politiques et lois d’accessibilité pour favoriser l’emploi des personnes en situation de handicap

Yannick Jadot a pour projet de créer une agence de l’accessibilité universelle. L’objectif serai de “veiller au respect des normes d’accès aux services et transports publics, aux médias et aux sites Internet essentiels pour les personnes en situation de handicap

Emmanuel Macron a pour projet de créer un “fonds territorial afin de permettre des aménagements pour les personnes en situation de handicap.Il a aussi prévu de  faciliter l’accès au logement social ou inclusif.

Jean-Luc Mélenchon souhaite viser un objectif “zéro obstacle pour atteindre une accessibilité totale des transports et espaces publics. Il envisage aussi de revenir sur la loi ELAN et d’imposer 100% de logements accessibles dans les constructions neuves. Il voudrait aussi faire participer l’État aux financements des travaux d’adaptation de logements.

Marine Le Pen et Nathalie Arthaud veulent faire appliquer la loi sur l’accès aux lieux et transports publics.

Philippe Poutou,mesures aah travailleur indépendant handicapé
Philippe Poutou (Nouveau parti anticapitaliste)
Eric Zemmour ,mesures aah travailleur indépendant handicapé
Eric Zemmour (Reconquête)
Jean Lassalle,mesures aah travailleur indépendant handicapé
Jean Lassalle (Résistons)

Loi, emploi, AAH : quel est le bilan du quinquennat Macron sur le handicap ?

Pour conclure, le quinquennat Macron a été marqué par les mesures suivantes concernant le handicap : 

  • La revalorisation de l’AAH mais le refus de sa déconjugalisation 
  • L’assouplissement de la loi ELAN qui a permit de faire baisser à 20% la part de logements neufs à rendre accessible (vs 100% précédemment).
  • Le développement de politiques en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap : mise en place de dispositifs d’aide à l’embauche, de formation et augmentation des budgets de l’insertion par l’activité économique.
  • L’augmentation de la scolarisation d’enfants en situation de handicap (+19%) avec une augmentation des accompagnants (+35%) (source : Le Monde.

Ainsi, malgré quelques mesures défavorables aux personnes en situation de handicap, l’action de gouvernement a permis plusieurs avancées. En particulier dans le champ de l’éducation et de l’emploi avec des lois qui ont permis d’améliorer le quotidien des personnes en situation de handicap. (avec une baisse du chômage des personnes en situation de handicap).

Anne Hidalgo,mesures aah travailleur indépendant handicapé
Anne Hidalgo (Parti socialiste)
Fabien Roussel,mesures aah travailleur indépendant handicapé
Fabien Roussel (Parti communiste français)
Valérie Pécresse,mesures aah Freelance handicapé
Valérie Pécresse (Soyons libres)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LETTRE D’INFORMATION