TIH, entrepreneur handicapé … Quelles questions se poser pour diriger son activité malgré ses contraintes de santé ? 

Dans cet article, nous vous proposons des conseils pour vous adapter à vos contraintes de santé et/ ou restrictions de capacités en étant entrepreneur handicapé.

Cet article a pour objectif de répondre à 2 types de profils : 

  • aux personnes qui n’ont jamais analysé la situation ni mobilisé de solutions pour y répondre
  • aux personnes qui ont déjà abordé le sujet, mais qui ont besoin d’activer des dispositifs différents ou complémentaires. 

L’enjeu de cet article est de vous aider à anticiper, au regard des risques auxquels vous êtes exposés.

I. Incapacité et invalidité : définitions, acteurs et sujets liés pour les entrepreneurs handicapés

Définitions et acteurs

Nous allons évoquer les notions d’incapacité et d’invalidité. Ces notions sont définies par des textes que vous pouvez trouver notamment grâce au site service-public.fr. Ces deux notions sont importantes, car elles font références à différents types de reconnaissance ouvrant des droits et compensations financières; comme par exemple les pensions d’invalidité. Les acteurs principaux dans ce domaine sont la sécurité sociale, les MDPH-CDAPH, ou les organismes de prévoyance. Nous vous invitons à vous rapprocher d’eux pour plus d’informations ou pour entamer des démarches. 

Sujets liés

Cet article est un préambule à cet article, qui est destiné à la présentation des solutions qui vous permettront de minimiser l’impact de cette restriction de capacités, d’incapacité ou d’invalidité. Nous détaillons ces notions par la suite.

Par ailleurs, n’oubliez pas d’aller voir nos modules vidéos, qui couvrent plusieurs sujets liés; et notamment l’environnement de travail et la compensation du handicap.

II. Qu’est-ce qu’une restriction de capacités quand on est entrepreneur handicapé ?

La restriction de capacité dépendra de votre problème de santé et elle peut revêtir des degrés divers en termes d’étendue des capacités touchées, de gravité et de durabilité. Il y a des restrictions de capacité ou des incapacités momentanées, évolutives, des situations d’incapacités partielles ou totales. Il y a aussi des situations d’invalidité. Bien entendu, une incapacité totale aura des conséquences généralement plus complexes à gérer, surtout si l’incapacité dure plusieurs mois ou années, ou si elle est définitive. 

Une restriction de capacité peut affecter, selon son degré, trois familles d’activités de votre entreprise :

  • la production de vos biens ou services
  • la communication avec votre écosystème de clients, fournisseurs, partenaires ou collaborateurs

Nous ne pourrons pas détailler tous les cas de figures liés à ce dernier cas, tant ils seront spécifiques à vos restrictions de capacités et à votre secteur d’activité. Nous allons donc aborder principalement les enjeux de production et de communication.

Une restriction de capacité peut être anticipée dans certains cas, mais elle peut aussi advenir à tout moment. La difficulté va consister pour vous à anticiper au mieux sa survenance, plus elle est probable, plus vous devrez être préparés. Le travail ne sera pas le même selon les cas de figures, mais dans tous les cas, nous vous invitons à anticiper au maximum. 

entrepreneur handicapé qui écrit pour son activité de TIH
entrepreneur handicapé sur son lieu de travail
entrepreneur handicapé qui travaille sur son ordinateur

III. Conséquences économiques et organisationnelles pour les entrepreneurs handicapés

La production

Selon votre capacité à produire vos services ou produits, et selon la durée d’incapacité, les conséquences seront différentes.

La gestion commerciale

Parmi les questions les plus importantes à vous poser, il y a : puis-je communiquer à mes clients ? Que leur dire ? 

La gestion courante ou administrative

Pour beaucoup d’entreprises, la gestion courante et autres démarches administratives représentent une charge importante. En effet, qu’il s’agisse des relations avec les pouvoirs publics (impôts, URSSAF, Tribunal de commerce), vos prestataires (banque, gestionnaire de paie, bailleur-propriétaire…) ou autres. Qui sont les interlocuteurs et comment organiser les relais temporaires ou définitifs ? 

Vos revenus en tant qu’entrepreneur handicapé

Comme beaucoup d’entrepreneurs, si vous ne travaillez pas, vous pourriez être en difficulté pour maintenir vos revenus. Quelles sont les solutions pour vous protéger ?

Le relais managérial 

Qui animera votre équipe pendant votre absence, qui prendra les décisions engageantes (embauches, confirmations de périodes d’essai, entretiens annuels etc.), qui prendra les décisions opérationnelles ? 

Les relations entrepreneur handicapé/financeur

Si votre incapacité peut durer suffisamment longtemps pour perturber les relations à vos financeurs (banque/ prêteurs, actionnaires), que devez-vous faire pour les rassurer suffisamment et éviter des crises de financement évitables ?

Et enfin, si vous avez des difficultés à y voir clair dans ces questionnements, à exprimer ou à expliciter des ressentis pour organiser votre propre succession (les associés ou les collaborateurs pouvant être juges et partis) ; n’hésitez pas à solliciter des avis extérieurs de professionnels. Par exemple, des coachs, qui peuvent vous aider à clarifier vos enjeux et vos pistes de solutions.  

Pour conclure, les maîtres mots de ce module doivent être la prise de conscience et l’anticipation, à savoir :

  • Quels sont les risques auxquels mon activité d’entrepreneur handicapé est exposée du fait de mes fragilités de santé ?
  • Que puis-je anticiper par des dispositifs simples tels que des délégations de pouvoir ?

N’hésitez pas à lire notre article pour découvrir toutes les pistes de solutions pour protéger son activité malgré ses contraintes de santé.

Vous êtes un TIH ou entrepreneur handicapé et souhaitez en savoir plus sur nos servicesContactez-nous pour être référencé sur notre plateforme !


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LETTRE D’INFORMATION